Réussir ses premiers virages en ski

Réussir ses premiers virages en ski - Alpes ski résa
Vendredi 18 Novembre

votre comparateur est plein

Votre comparateur ne peut contenir que 4 éléments maximum.

cliquez ici pour accèder à votre comparateur.

Les conseils pour l'apprentissage du ski de Cécile Magnin, monitrice à l’ESF de Val d’Isère.


Portrait monitriceCécile Magnin savait skier à 18 mois, avant de bien marcher ! De 7 à 18 ans, elle fait de la compétition en ski alpin jusqu’au niveau coupe du monde FIS. C’est dire si celle qui enseigne à l’ESF de Val d’Isère depuis 1991 et qui entraîne des jeunes skieurs est apte à vous parler d’apprentissage. Alpes Ski Resa lui a demandé de livrer ses conseils pour ne pas louper ses premiers virages. Accrochez-vous !

 

Alpes Ski Resa : Quels sont les principaux freins à faire sauter quand on débute le ski quand on est adulte?

Cécile Magnin : La peur de tomber et de se faire mal. Or quand on est plus grand on tombe de plus haut ! Les adultes ont plus d’appréhension.

 

Comment faites-vous pour faire sauter cette appréhension ?

L’envie et l’âge jouent, plus on attaque jeune plus c’est facile. Ce sera plus difficile pour ceux qui ne font jamais de sport. Il y a 2 solutions : soit on sait qu’on va pouvoir faire quelque chose et ça va très bien se passer, mais on sait aussi qu’il y a des débutants qui n’y arriveront jamais. Nous ne sommes pas égaux, certains sont plus doués que d’autres. Il faut se dire que ce sont les deux premières journées qui sont les plus difficiles, comme pour tous les sports. Après il faut passer le cap et prendre un peu de plaisir. Au début quand on apprend le ski, on est beaucoup à pied, on glisse, on pousse, c’est fatigant, d’autant plus quand on est tendu.

 

Comment doit-on s’y prendre quand on débute ?

Il faut déjà apprendre l’équilibre, ce n’est pas facile ; sentir les carres pour comprendre comment freiner parce que même en chasse-neige il faut un peu de prise de carre pour que ça s’arrête, si on est skis à plat, ça ne s’arrête jamais ! Je passe pas mal de temps sur le plat ou en escaliers pour que les élèves sentent comment maîtriser les skis. Après seulement on commence avec le chasse-neige. Il faut d’abord intégrer les basiques, avoir des débuts très calmes, prendre son temps. Marcher avec un ski déjà car avec les deux, au début les élèves repartent en arrière ils n’arrivent pas à tourner la spatule dans le bon sens pour comprendre comment on peut monter, glisser ou traverser. Pour moi le début est vraiment important, ça n’est pas très ludique et c’est assez fatigant mais ça donne les bonnes bases pour la suite. C’est comme ça qu’on apprend tout : se déplacer, le pas de patineur, sentir les carres, la semelle…

 

Que faut-il intégrer pour se diriger ?

Pour bien se diriger, il faut bien regarder où on veut aller car c’est le regard qui vous fait tourner. Essayez d’aller vers la droite, vers la gauche par le regard, un vrai regard, pas juste un clin d’œil ! Ça viendra assez vite finalement car c’est de la glisse ! En deux jours on arrive à tourner en chasse-neige et à faire des traversées, beaucoup de traversées, pour sentir la pression des carres.

Virages

Après le chasse-neige vos conseils pour faire ses premiers virages ski à peu près parallèles ?

Sachez déjà que ça prendra un peu de temps. Pour faire un virage chasse-neige il faut environ une semaine et pour arriver à faire un virage skis parallèles, comptez encore une bonne semaine de travail. Il faut donc minimum 15 jours d’apprentissage en partant de zéro pour quelqu’un qui a déjà des bonnes aptitudes. Les gens veulent souvent passer assez vite sur le virage parallèle, mais il ne faut pas griller les étapes. En général, vous allez essayer de tourner et ça ne tournera pas ! Avant d’arriver à faire un virage complet il faut glisser à petite vitesse et faire des festons, à droite, à gauche, c’est-à-dire des demis-virages : une trajectoire droit dans la ligne de pente et la fin du virage. Ensuite vous vous mettrez en traversée les skis parallèles pour travailler l’ouverture du virage : ouvrir un peu les skis en chasse-neige, ouvrir le ski amont en convergence, bien appuyer sur le pied aval et ouvrir la convergence pour pouvoir basculer sur le pied et hop ! La clef, c’est de choisir une pente très faible avec le plus d’arrêts naturels.

 

Quels sont les mauvais réflexes ?

Le réflexe pour tout le monde c’est de se mettre en arrière poussé par l’appréhension, et de se mettre à l’intérieur du virage et de se coucher. C’est tellement humain que 99% des gens font l’inverse de ce qu’il faut faire ! Plier les genoux et se mettre sur l’avant arrive avec la confiance. Si on est un bon moniteur, il faut y aller tout doucement pour que l’élève prenne confiance. Comme tout sport de glisse, on s’habitue et les choses se font automatiquement, ça vient assez naturellement.

 

Comment éviter de faire du mikado avec ses skis ?

Avec les skis paraboliques, les élèves ne croisent pas souvent les skis. Les paraboliques sont d’une super aide, il n’y a pas grand chose à faire, ça tourne tout seul et ça contribue à un apprentissage beaucoup plus rapide. En poudreuse, il arrive qu’on croise, mais pas sur piste.

 

La recommandation c’est évidemment de débuter encadré par un professionnel ?

Bien sûr. Le ski c’est un sport, ça glisse et ça ne s’invente pas, il faut apprendre les bases. On voit beaucoup de gens qui partent comme ça, mais ils n’y arrivent jamais, ils abandonnent.

 

Merci Cécile pour vos conseils !

Crédits photos : ©Cecile Magnin, ©Andy Parent

Si vous avez apprécié cet article :

Réussir ses premiers virages en ski - Alpes ski résa

Jeudi 9 Octobre

Les vacances scolaires de Février 2015

Les vacances de Février 2015 approchent à grands pas.

lire la suite
Ski ESF aux Ménuires - Crédit : G. Lansard - Réussir ses premiers virages en ski - Alpes ski résa

Jeudi 28 Janvier

[Technique] Adopter une bonne position sur ses skis

Sur terrain plat comme en haut des pistes, il est important de se sentir à l’aise sur ses skis.

lire la suite
Réussir ses premiers virages en ski - Alpes ski résa

Jeudi 15 Décembre

Keep Cool, débuter le ski dans la sérénité, c’est possible !

Stress, appréhension, peur de tomber, crainte de la collision, l’idée de débuter le ski vous panique ?

lire la suite

x